Alice Guilbaud

Photographe & Auteur

Eau_delà, site d'Alice Guilbaud, photographe auteur

2022, une année riche en expositions

Après l’impression et la diffusion du livre Êvé et les êtres invisibles de la Nature, la reprise des expositions a débuté au Cellier dès novembre 2021 (Sixièmes rencontres du Pé Bernard). Elle a connu son apogée avec l’exposition « Réflexions » au Domaine Les Trois Toits, là où se marient si bien les spiritualités de l’art et du vin.
Lire l’article

Photographe par passion, tout a commencé sur la Sèvre Nantaise…

Parce qu’en canoë sur la Sèvre, un matin de juillet 2000, j’ai posé un regard différent sur les berges, que je les ai vues comme de grands totems allongés, j’ai été conduite à une série de démarches photographiques qui m’ont permis de prélever des « relevés » plus riches encore que je ne le pensais.

Ainsi, captées intuitivement à la lisière des éléments au bord des rivières, ces images de rives avec leur reflet, composent des figures d’essence primitive et symbolique que je n’ai pas cessé, depuis, de découvrir et de soumettre au regard.

Elles vivent un court instant sous mon objectif qui les fixe. Les photos construites comme des tableaux prennent vie par le redressement à quatre-vingt-dix degrés.

Avant tout, ces « apparitions » sont, pour moi, comme des formes issues de la mémoire collective : une pensée poétique du paysage. « Tout est dans le Grand Tout », dans l’Unité.
C’est pourquoi le redressement donne à voir différemment ces relevés de nature et nous plonge dans un autre univers quasi sacré.

Avec ces premiers redressements, la quête d’Alice s’est poursuivie sur d’autres rivières. Particulièrement en France et dans la région de Nantes, Loire Atlantique (Erdre, Tarn, Loire, Lac d’Ariège), mais aussi en Australie, Nouvelle Zélande, Nouvelle Calédonie, sur le Rio Vero en Espagne, le Chagres au Panama.
Finalement, depuis ces premiers voyages, Alice Guilbaud a su démontrer combien ce qui est visible n’est que le reflet de l’invisible.

De la photographie aux estampes numériques

Les estampes
Formes dessinées et mots à dessein

Eau_delà, site d'Alice Guilbaud, photographe auteur

 

"Dans cette expression, j'ai été tout particulièrement attentive à ces formes dessinées par les branchages et leurs reflets. J'ai voulu les partager, ainsi que les quelques mots qu'elles m'ont inspirés."

Photographe des figures et totems

Figures et totems
Des rivages révélateurs de figures

Eau_delà, site d'Alice Guilbaud, photographe auteur

 

L'artiste

Tel un regard d'artiste
Une philosophie du dévoilement

Eau_delà, site d'Alice Guilbaud, photographe auteur

 

« Il est dans la nature je ne sais quelle voix sourde, profonde, obscure ? Et qui révèle à tous ce que nul n’a conçu. Instinct mystérieux d’une âme collective, qui pressant la lumière avant que l’aube arrive, lit au livre infini sans que le doigt écrive… » Alphonse de Lamartine

Le Monde d'Alice

Les explorateurs et les archéologues parlent de « relevés ». Alice s’empare de ce mot pour « révéler » les traces d’un monde caché dans la forêt de notre imagination primitive.

Photographe et auteur installée à la Haie Fouassière en Loire Atlantique, près de Nantes, Alice Guilbaud parcours le monde et nous révèle, en relevant ses clichés photographiques et ses estampes numériques des Symboles, des totems et la spiritualité cachés dans les rives des rivières et des lacs.

S'inscrire à ma Newsletter

Rejoignez la lettre d'Alice pour recevoir par mail les dernières nouvelles de mon activité.

Vous vous êtes abonné avec succès !